Guide de voyage gratuit pour le Cambodge

Cuisine cambodgienne : currys, Amok...

Tout voyage passant aussi en partie par la découverte de la cuisine et des boissons locales, laissez-vous guider et découvrez les spécialités khmères à ne pas manquer !

Spécialités cambodgiennes / khmères :

Au-delà du riz commun à tous les pays d’Asie, la cuisine cambodgienne utilise de nombreux condiments et herbes aromatiques et fait la part belle aux poissons et aux fruits de mer du fait de la présence du lac Tonlé Sap au Nord, du Mékong dans le Centre et du Golfe de Thaïlande au Sud-Ouest du Cambodge.

Elle s’est également enrichie de spécialités de toute l’Asie et de pays dont elle a subi l’influence.

Par exemple les currys viennent d’Inde, le bœuf Lok Lak du Vietnam et, plus étonnant, le pain est resté malgré la fin du protectorat français. Au restaurant, on peut souvent choisir comme accompagnement du riz ou une baguette de pain. De même, vous trouverez au Cambodge beaucoup de stands de rue vendant du pain et des sandwiches, et quelques boulangeries où le pain et les viennoiseries sont à l’honneur.

Moins connue que la cuisine thaïe et vietnamienne, la cuisine cambodgienne est tout aussi savoureuse et riche.

Les incontournables :

  • Amok Trey : il s’agit du plat cambodgien par excellence. Des morceaux de poisson sont cuits à la vapeur dans une feuille de bananier avec du lait de coco, du « kroeung » - une pâte au curry aromatisée à base de citronnelle, curcuma, ail, galanga, échalote et un peu de piment - et des feuilles de kaffir, un citronnier asiatique, et de citronnelle. Ce plat est également souvent proposé avec du poulet.
Amok traditionnel.
Amok dans un bol.
  • Lok Lak : morceaux de bœuf mariné dans de la sauce d’huître, de soja et/ou de sauce de poisson. Ces morceaux sont accompagnés de tomates, d’oignons et de salade. Le riz est également sauté à la tomate et aux oignons. Il s’agit d’un plat vietnamien à l’origine.
  • Samlor Kari : cette soupe, au curry rouge, est très populaire au Cambodge. Elle est préparée avec du poulet, du bœuf ou du poisson et comporte souvent des patates douces, des petites aubergines, des oignons, des haricots, de pousses de bambou et des pommes de terre. La sauce curry est faite de lait de coco, de citronnelle et de « kroeung ».
Curry rouge à la cambodgienne.
  • Mango Salad : salade de mangue verte, au goût sucré-salé et piquant ! De minces tranches de mangue verte sont mélangées à des échalotes, de la menthe, du basilic, des légumes (carottes, poivrons et tomates notamment) et accompagnées d’une sauce aigre-douce en général constituée d’échalotes, d’ail, de citron vert, de sauce de poisson, de sucre de palme et de piment.

La pâte de poisson fermenté, appelée Prahoc (ou Cambodian Cheese), est également beaucoup utilisée dans la cuisine khmère. Elle s’apparente à la sauce nuom-mam vietnamienne. Le goût est assez fort, c’est assez spécial. Nous avons aimé mais cela ne doit pas être toujours le cas car quand nous l’avons pris au restaurant, le chef nous a dit que nous pouvions changer de plat si nous n’aimions pas…

Plat à base de Prahoc.
Num Sang khya L’Peou.

Côté desserts, ne manquez pas le succulent Num Sang khya L’Peou (Pumpkin custard). Il s’agit d’un potiron évidé et rempli d’un mélange de jaune d’œuf, de sucre de palme et de lait de coco, puis cuit au four ou à la vapeur.

Enfin, il y a au Cambodge de nombreux fruits et légumes. Côté fruits, vous y trouverez notamment du durian, ce fameux fruit asiatique à l’odeur très forte dont on raffole ou que l’on déteste, du jacquier, du mangoustan délicieusement acidulé…
Certains fruits, notamment l’ananas, la mangue ou la papaye, sont consommés par les habitants avec une poudre d’assaisonnement faite de piment, de sel et de sucre.

Insectes au Cambodge

Les cambodgiens raffolent des insectes grillés ou frits : sauterelles, grillons, araignées (en saison), larves, fourmis rouges…

Vous les trouverez essentiellement dans les marchés locaux et, parfois, au restaurant comme au Spider Restaurant à Phnom Penh.

Vente d’insectes au marché de nuit.

Boissons au Cambodge

Comme tout pays asiatique, le thé est très consommé au Cambodge bien qu’il n’y ait aucune production sur place.

Les cambodgiens sont également friands de café glacé, fait de café noir torréfié avec du beurre agrémenté d’une bonne dose de lait concentré et de glaçons. Délicieux et très addictif !

Il y a aussi beaucoup de jus de fruits frais au Cambodge : mangue, avocat, citron, ananas… Les jus de fruits sont presque toujours servis avec de la glace.

Soyez vigilant à l’eau ayant servi aux glaçons. Si vous pensez qu’ils sont faits maison avec de l’eau qui n’est pas minérale ou insuffisamment bouillie, enlevez-les rapidement !

Vous trouverez aussi du jus de sucre de canne et du jus de soja.

Plus étonnant, les cambodgiens raffolent de boissons énergisantes type RedBull. Vous y trouverez du RedBull et les déclinaisons de nombreux pays : Thaïlande, Vietnam et même Corée du Sud et Turquie !

Le Cambodge est le pays d’Asie du Sud-Est le plus consommateur de bières (parmi lesquelles la Angkor, la plus connue et brassée à Sihanoukville) ce qui explique la surprenante diversité de l’offre.

À savoir :

Si la bière est aussi populaire au Cambodge, c’est en grande partie à cause d’une pratique marketing redoutable mise en place par plusieurs grandes marques locales (Cambodia, Angkor, etc.). En effet, pour chaque canette ouverte, il est possible (en observant la face cachée de la languette après ouverture) de gagner des lots allant d’une canette gratuite à un scooter flambant neuf ! Et, sachez-le, il n’est pas rare de gagner des canettes gratuites...

Si cela parait amusant de prime abord, il faut savoir que cela a des répercutions dramatiques sur la consommation d’alcool dans certaines régions. À consommer avec modération !

Vous trouverez également dans les restaurants des vins français et australiens (bons mais à prix élevé).

Le poivre de Kampot

Le Cambodge est également mondialement connu pour son poivre de Kampot, cultivé dans la ville éponyme et à Kep au Sud du Cambodge. Il est réputé pour être un des meilleurs du monde.

Le poivre pousse sous la forme de grappe de fruits le long d’une liane. Il existe plusieurs types de poivre de Kampot, dépendant du moment et du type de récolte :

  • Le poivre vert. Il se récolte avant maturité, encore tendre. Il est parfumé et doux. Bon marché, c’est essentiellement ce poivre que vous trouverez dans les plats des restaurants.
  • Le poivre noir est la baie arrivée presque à pleine maturité. Il a un goût plus prononcé avec des notes d’eucalyptus et de menthe.
  • Le poivre rouge est la baie arrivée à pleine maturité. Il a des notes de fruits rouges et de miel.
  • Le poivre blanc appelé aussi « poivre des oiseaux ». Il s’agit du poivre rouge, l’enveloppe - qui a été digérée par un oiseau - en moins. Il se ramasse par terre. Il est beaucoup plus rare, très fin et avec des arômes d’agrumes.
Poivre vert de Kampot.
Calamars au poivre vert.
Voir la liste des articles du guide

Trouver l'hôtel qui vous convient

Rechercher sur Booking.com

Billets d’avion au meilleur prix

Rechercher sur Skyscanner