Guide de voyage gratuit pour le Cambodge

Argent : monnaies, pourboire...

Riels cambodgiens et dollars US.

Nos conseils pour gérer au mieux l’argent au Cambodge : monnaies utilisées, bureaux de change, utilisation des cartes bancaires, règles pour les pourboires...

Monnaie locale

La monnaie nationale est le riel cambodgien (KHR) mais c’est plus de dollars américains (USD) dont vous aurez besoin au Cambodge !

En effet, la plupart des prix sont affichés en dollars américains. Les riels cambodgiens ne sont utilisés, en principe, que pour les petites dépenses ou pour rendre la monnaie.

Pour prendre connaissance facilement du taux de change du jour et faire des conversions entre euros, dollars américains et riels cambodgiens, n’hésitez pas à utiliser le convertisseur suivant :

FreeCurrencyRates.com

Toutefois, quelle que soit la fluctuation du taux de change dollars américains/riels, il vaut mieux retenir que 1 USD = 4000 riels car beaucoup de cambodgiens s’appuient sur ce taux fixe pour rendre la monnaie.

Côté riels, les billets en circulation vont de 50 à 100 000 KHR (22,1€) et il n’y a pas de pièces. Les riels étant surtout utilisés pour les petits paiements ou pour rendre la monnaie, il est inutile de changer une grosse somme en riels, voire même de changer tout court. Vous en obtiendrez assez vite en guise de monnaie !

Côté dollars américains, seuls les billets circulent au Cambodge : vous ne verrez pas de pièces, contrairement aux Etats-Unis. Les billets en circulation vont de 1 USD à 100 USD (soit jusqu’à 89,9€). Les plus utilisés sont les billets de 1 USD (0,9€), 5 USD (4,5€), 10 USD (9,0€) et 20 USD (18,0€).

Riels cambodgiens et dollars US.

Attention à bien veiller à avoir sur vous des dollars américains avant d’arriver au Cambodge, afin de pouvoir acquitter le visa à l’arrivée, si vous souhaitez profiter de cette modalité, pouvoir prendre un tuk-tuk, payer les premiers repas voire la première nuit d’hôtel avant de changer ou retirer au distributeur en ville.

Veillez à toujours avoir sur vous des petites coupures (1 USD, 5 USD ou des petits riels) pour les courses au marché ou en tuk-tuk car il peut être difficile d’obtenir de la monnaie sur des gros billets.

A proximité de certaines frontières, vous pourrez également utiliser la monnaie locale de l’autre pays comme le baht thaïlandais ou le dong vietnamien. Notons qu’il est possible d’entrer et sortir du territoire cambodgien avec autant d’euros, de dollars ou de chèques de voyage que vous le souhaitez.

Change

Vous pouvez changer des euros pour obtenir des dollars américains ou des riels dans les banques ou dans les « exchangers ».

Nos conseils :

  • Il est plus intéressant au Cambodge de changer de l’argent dans des petites boutiques comme des bijouteries (suivez la pancarte « exchange »), près ou à l’intérieur des marchés, plutôt que dans les banques ou à l’aéroport où le taux est moins attractif. A Siem Reap, vous en trouverez beaucoup le long de Sivatha Road. Le taux de conversion dépend souvent de l’importance de la coupure (le taux est meilleur pour les billets de 50 et 100 euros).
  • Il vaut mieux changer en dollars américains, plutôt qu’en riels, et comparer quelques établissements, car il y a souvent des écarts importants.
  • Favorisez les établissements qui ne prennent aucune commission. Vous saurez ainsi facilement le coût de l’opération.
  • Veillez à ne pas acceptez les dollars américains déchirés, abîmés, tamponnés, colorés ou anciens (datant d’avant 2003) : vous auriez du mal à les faire accepter par des cambodgiens. De même, sachez que les billets de 2 US$ ne sont pas toujours acceptés, car beaucoup de faux billets ont circulé par le passé. Enfin, rangez ensuite immédiatement les billets reçus.
  • Si possible, ne changez pas d’argent les week-ends et jours fériés cambodgiens. Le taux est généralement mauvais car, en l’absence de taux à jour (les banques étant fermées), les « money changers » prennent des précautions pour ne pas perdre d’argent.
  • Dans tous les cas, veillez à ce que rien ne vous perturbe lors de la transaction, assurez-vous que le montant que l’on vous donne ne comporte pas d’erreur et ne quittez pas le comptoir avant d’avoir la certitude que tout est conforme à vos attentes.

Cartes bancaires

Il est important de penser à prévenir - avec environ une semaine d’avance - votre établissement bancaire de votre prochain voyage au Cambodge avec vos dates précises de séjour dans le but de lui faire lever les filtres de sécurité. En effet, il faut savoir que de plus en plus de banques bloquent les cartes bancaires lorsqu’elles sont utilisées dans certains pays jugés risqués. Cela permet de limiter les fraudes.
En prenant le temps de faire cette démarche rapide avant le départ, vous éviterez d’avoir à contacter votre banque depuis le Cambodge pour pouvoir utiliser votre carte, surtout avec le décalage horaire qui compliquerait encore un peu plus les choses !

Au Cambodge, il est assez simple de trouver des distributeurs de billets (« ATM ») prenant en charge les cartes bancaires internationales. Vous pouvez y retirer des dollars américains et/ou des riels cambodgiens.

De nombreuses banques acceptent les cartes bancaires internationales :

  • Royal ANZ,
  • ABA Bank,
  • Canadia Bank
  • Cathay United Bank Cambodia (CUBC)...

La plupart des banques prennent une commission de l’ordre de 4 ou 5 US$ minimum par transaction pour les retraits effectués avec des cartes Visa européennes.
Par ailleurs, une commission variable et dépendant de votre établissement bancaire peut être appliquée à chaque retrait en dehors de votre pays de résidence.

ATM aux arrivées de l’aéroport de Phnom Penh

Ainsi, entre la commission de la banque cambodgienne et celle de votre pays de résidence, il est préférable de retirer beaucoup d’un coup plutôt que de multiplier les petits retraits afin d’optimiser les frais. Certains établissements limitent les retraits à 250 USD, d’autres à 2 000 USD…

De même, si vous prévoyez de sortir des sentiers battus, il est préférable de prévoir un gros retrait avant car les distributeurs peuvent devenir rares dans certaines régions reculées et peu touristiques.

Précaution importante : n’oubliez pas de reprendre votre carte bancaire après avoir utilisé un distributeur ! La majorité des distributeurs de billets distribue les billets avant de rendre la carte quelques secondes plus tard.

Pour conclure, sachez qu’il est possible de payer par carte bancaire dans de nombreux établissements (hôtels, boutiques, restaurants...) au Cambodge. Bien souvent, une commission de l’ordre de 3% sera appliquée pour couvrir les frais (votre banque peut parfois également ajouter des frais).

En raison des frais importants appliqués aux retraits et aux paiements par carte bancaire, il peut être préférable d’obtenir dans votre pays de résidence suffisamment de dollars américains pour ne pas avoir à retirer sur place au Cambodge. Dans ce cas, pensez à répartir cet argent dans plusieurs emplacements pour limiter les dégâts en cas de perte ou de vol.

Pourboire

La notion de pourboire est désormais bien installée au Cambodge, comme dans une grande partie des pays d’Asie du Sud Est. Celui-ci est en revanche optionnel et de plus en plus d’établissements incluent le service dans l’addition. Dans les restaurants locaux, les pourboires ne sont pas d’usage mais ils sont très appréciés.

Si vous souhaitez récompenser la qualité du service avec un pourboire, nous recommandons de le faire en le donnant directement au membre du personnel concerné. Concernant le montant, c’est à vous de juger puisqu’il n’y a aucune règle particulière. Sachez juste que les salaires au Cambodge sont très bas et qu’un pourboire d’un dollar peut représenter pour certains le salaire d’une demi-journée de travail !

Voir la liste des articles du guide

Trouver l'hôtel qui vous convient

Rechercher sur Booking.com

Billets d’avion au meilleur prix

Rechercher sur Skyscanner